Noo Underwear, ou le nu habillé

Il y a quelques semaines, je découvre par hasard la marque Noo via les fameux “réseaux sociaux”…

Machin a partagé le lien de machine posté par bidule sur la page de truc… et la magie de la communication opère ! Une image attire mon œil et me dirige tout droit vers l’univers de la marque française de sous-vêtements : Noo.

Je suis séduite par les modèles, les photos, le style et je veux en savoir plus, et surtout je veux vous en dire plus.

Car oui, mon rôle ici est de parler de ceux qui créent, inventent, osent, partagent, se lancent dans une aventure unique et courageuse qui est la leur. J’aime les entrepreneurs, j’admire leur passion et leur volonté et par dessus tout, j’adore leur poser des questions.

Anais et Elissa, les deux créatrices de la marque, ont bien voulu répondre à une petite interview pour nous aider à en savoir d’avantage sur leur rôle, leur quotidien de designers et leur ligne de sous vêtements pour femme, ET pour homme.

MGL64501a_LOL9998

Melody : C’est marrant mais la section “about us” de votre site parle de vous : Anais et Elissa, mais pas de la marque elle-même. En quelques mots, pouvez vous me décrire l’essence de Noo Underwear ? votre univers ? votre cible ?

Oui c’est vrai ! Nous ne voulions pas donner une image à notre marque, mais plutôt que les modèles parlent d’eux même.
Mais s’il fallait résumer l’essence de NOO ce serait, dépareillé, des imprimés, des coupes épurés, une marque pour homme et femme.
Être sexy autrement.
Notre cible, c’est nous, vous, nos amis, des personnes qui aiment être différentes et le souligner.
Partager le même univers avec la personne avec qui l’on vit aussi…
Nous rêverions d’être le APC ou le COS de la lingerie ! On a encore beaucoup de chemin devant nous, mais il faut rêver 🙂

MGL6943-LookbookNoo

Melody : Pour le moment, il y a deux très jolies collections visibles sur votre site, comment naissent vos modèles ? Travaillez vous autour de thèmes, d’histoires ou de sujets précis ?

Non, nous travaillons complètement à l’envers, nous partons de coups de cœur pour des matières, des imprimés et ensuite nous construisons une histoire autour.
Des gammes se distinguent en fonction de couleurs mais surtout autour de titres de musique que nous écoutons en boucle !

Melody : On dit souvent que les créateurs s’inspirent de leurs voyages, des nouvelles cultures ou pays qu’ils découvrent… est ce votre cas pour les collections de Noo ?

Oui c’est certain, Elissa et moi avons vécu à l’étranger, Espagne et Canada pour elle et Canada et Allemagne pour moi. Ces voyages nous ont construits et nous influencent en nous donnant une ligne directrice : des modèles épurés et moins attendus que dans la lingerie française (encore très dentelle, unie, très/trop sexy à notre goût).
Mais plus encore, ce sont nos voyages dans les pays scandinaves, notre amour pour le design et leur mode de vie nous inspirent.

Melody : Femme et homme, c’est plutôt rare les marques de lingerie fine qui s’adressent aux deux sexes… Pourquoi ? comment vous est venue l’envie ? quel est votre parti pris ?

L’idée de départ était de faire justement ce que les autres ne faisaient pas ou peu en lingerie.
Du mix and match (au début “réservé” aux maillots de bain), et surtout une marque Homme-Femme.
Cette ligne directrice est très importante pour nous.
Il y a très peu de sous-vêtements pour hommes, et pourtant, quoi de plus sexy qu’un caleçon (court et près du corps) sur un homme ?!
Et puis comme je le disais plus tôt, nous aimons des marques de prêt-à-porter qui proposent ce concept, et qui a aucun moment ne sont perçues comme des marques pour couples.
Il ne s’agit pas d’être assorti mais de se plaire, et souvent dans un couple on est attiré par les mêmes choses, d’où notre envie.
Pour nous, la lingerie est une manière d’exprimer qui on est vraiment (le jour où on la porte), et de séduire celui avec qui on est ce jour là…

Melody : Quels sont vos matières préférées, vos couleurs fétiches ou les détails qui vous obsèdent ? Quel est le rôle des imprimés qui s’ajoutent sur vos modèles ?

Nous aimons beaucoup la soie pour nos culottes froncées, mais aussi les polyesters qui ont mauvaises presse aux yeux des gens alors qu’ils offrent des jeux de transparence (des dévorés), des motifs et des couleurs très recherchés et de belles qualités.
Mais nous travaillons aussi de magnifiques microfibres sèches sur lesquelles nous faisons imprimer nos dessins ou recoloriser d’anciens prints.
Il y a une chose qui nous obsède en ce moment, ce sont les rayures et les carreaux, ça devient un sujet !

MGL5250-1 a_LOL0485

Melody : Beaucoup de personnes cherchent à lancer leur marque, leur projet… Noo est née récemment, alors que faisiez avant ? comment s’est passé le déclic Noo ? Quel était / est le plus gros challenge ?

Déjà en école (d’arts plastiques) j’avais comme projet de lancer une marque de lingerie, mais c’est au fil des années que le projet et le concept s’est affiné.
J’ai ensuite travaillé pour un concept store pour enfant, ce qui me laissait du temps pour mettre sur pied mon projet.
Et puis, ma rencontre avec Elissa qui travaillait pour des grands média depuis 5 ans, fut déterminante.
Elle a tout de suite cru au projet et a donné l’impulsion pour qu’on le réalise ensemble !
Cette rencontre a changé nos vies.

Melody : C’est quoi selon vous, la meilleure façon de se faire connaitre, de sortir du lot quand on débute ?

Je pense qu’il faut savoir où on veut aller exactement, même si ça parait irréalisable.
A notre échelle, de jeunes entrepreneuses, c’est se dire que tout est possible.
Penser son projet de A à Z, ça passe aussi bien par le nom de sa marque, que le logo, le nom des modèles…
Penser le produit comme un tout et (essayer) de le maitriser dans tous ses aspects.
La communication y fait beaucoup, créer une communauté aussi, et ça c’est Elissa qui s’en charge à merveille.

Et la clé pour durer, selon nous c’est d’avoir à la fois des produits et un service client irréprochable.
C’est notre priorité et notre challenge de tous les jours.

Melody : Si vous deviez choisir une célébrité comme égérie, qui choisiriez vous et pourquoi ?
Une chanson ? Un artiste ?

Sans aucun doute, Ida des Glass Candy !
C’est en plus une femme très belle et mystérieuse.
Je l’ai rencontré plusieurs fois, et j’ai eu la chance de discuter avec elle et Johnny Jewel.
Ce sont de vrais artistes, solaire, généreux et leurs chansons me transportent.
Et si je devais choisir une chanson, ce serait Warm in the winter !

thelookmidnight

Melody : Qu’avez vous prévu de faire le week end prochain ? Sortir, est-ce important ?

Anaïs : Le weekend c’est le moment où je profite de ma fille (11 mois) et de mon conjoint. Des balades, des vides grenier et des cafés/dîner entre amis.
Mais ce weekend, nous fêterons le premier anniversaire de Victoire avec notre famille et nos amis, tout un programme 😉
Sortir ça l’était avant, moins depuis que Victoire est là… j’ai la sensation qu’on se suffit à nous trois, même si les concerts et danser me manquent terriblement parfois !

Elissa : Ouh alors depuis 3 semaines, notre vie est régie par la naissance de notre petit Gaspard, qui réclame toute notre attention. Mais après ces débuts intenses, nous comptons vite reprendre nos bonnes habitudes, à base de bons restos parisiens entre copains et de session yoga (je pratique le hot yoga vinyasa assidument) .

Melody : Quelle est la façon la plus facile de se procurer un pièce ( ou plus ) de chez Noo ? J’aimerais que vous me parliez par la même occasion du concept Apero Noo…

Le plus simple est d’aller sur notre site, et si besoin nous serons ravie de vous conseiller et vous aider!

Alors les Apéro NOO, c’est l’occasion de rencontrer nos clientes, de vous réunir entre amis autour d’un délicieux apéro que nous avons composé avec Le Comptoir de la Gastronomie et Elixia.
Le principe est très simple, vous choisissez une date (à l’aide d’un formulaire NOO avec Doodle intégré),
vous nous donnez vos tailles, et le jour J on vient avec ce fameux apéro et toutes les pièces de la collection.
Il n’y a aucune obligation d’achat et nous offrons à l’organisatrice un bon cadeau en fonction du nombre de vente faites dans la soirée.
Tentant non? 🙂

Merci les filles !

berlincalling1-1

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s