Cécil, une comète parmi les étoiles…

Cécile Fricker Lehanneur est une créatrice de bijoux hors-pair. Avec passion, générosité et la détermination d’une business woman éclairée, elle nous ouvre les portes de son univers et celui de CÉCIL, la marque de bijoux qu’elle a fondée il y a moins d’un an.

bg0

Melody : Tu as un background de styliste confirmée  et depuis 2 ans tu as “abandonné” les chiffons pour les métaux précieux. Que s’est il passé ? (la mode est-elle devenue moins intéressante selon toi ?)
Peux tu nous raconter le déclic et le courage qu’il t’a fallu pour écrire une nouvelle histoire professionnelle.

Cécile Fricker Lehanneur : Folle de mode depuis l’enfance, je suis une styliste née. Tout naturellement mon hyper sensibilité au monde s’est posée sur l’ornement ; celui du corps, mais aussi des lieux et des… sentiments.  C’est cette dimension romantique et émotionnelle qui a toujours donné une place à part au bijou dans mon cœur.
Et puis j’aime l’or passionnément depuis l’enfance…
Travailler pour les autres dans le mode c’était exercer un talent reçu et en vivre. Une chance à 21 ans, quand j’ai commencé.
Créer des bijoux c’est autre chose. Cela a toujours été un projet personnel de création, je n’ai jamais envisagé sérieusement de le faire pour les autres. Il s’agit de la forme d’expression de ma créativité, intime et profonde. C’est mon champ personnel.

Le déclic a eu lieu car je savais que je ne retournerai pas vers la mode, que “mon moment ” était venu après la famille, les enfants. Je devais me réaliser à travers ce projet que je portais depuis plus de 10 ans. Des lors ce n’était plus qu’une question d’organisation.
Et en parallèle à cette maturation, mes bijoux ont tous disparu lors d’un cambriolage ;  bijoux de famille, collection vintage, cadeaux… Du coup il y a eu une urgence car je ne peux pas vivre sans bijoux précieux. La perte affective était immense et j’étais nue…

bg12

Melody : Ta marque est presque éponyme mais pas tout à fait… Il y a un aspect très moderne à ce CÉCIL à qui il manque un E… Comment as-tu construit le nom et le cosmos de ta marque ?

Oui je l’aime parce que c’est le même son, mais il est masculin, puissant et anonyme. Assez anglo-saxon aussi… Il s’est imposé car en plus de toutes ces raisons,  graphiquement, c’est fort et élégant.
Le travail graphique de logo (fait par Miquel Politano) a été déterminant. CÉCIL s’est révélé à ce moment-là. Aujourd’hui le lire, le dire, l’entendre, associé à mes bijoux est très naturel… signe que c’était juste.

Melody : La galerie photo que l’on retrouve sur le site est bouleversante, originale. J’ai eu l’impression de rentrer dans un album de famille ou un cahier personnel… Les clichés sont doux et poignants avec une allure intimiste. Que décrivent ces photos qui illustrent ton univers ?

L’univers devait être puissant et sensuel, jamais mièvre, parfois étrange… À travers ces images, on montre l’intensité et la puissance des sentiments, la multiplicité des êtres et des histoires. Rien de lisse, loin de la perfection, j’aime les identités, les aspérités, c’est ce qui me touche. Tout cela est en effet très intime et personnel.
L’image, le design des pièces, la direction artistique, la vision ; CÉCIL c’est tout ça. Mon univers créatif dans son entier, mon identité. Je ne suis pas étonnée qu’on puisse me lire entre les lignes.

Elina Kechicheva, qui a réalisé les images de la campagne sait très bien qui je suis et ce que je veux. Avant d’être une photographe talentueuse, Elina est une femme inspirante, généreuse, sensible, forte et créative.
Avant de voir les images, j’aimais son travail à travers elle, et je n’ai pas été déçue.

bg9.jpg

Melody : Tu es entourée et épaulée par des gens talentueux (ton mari entre autre, le designer Mathieu Lehanneur), quel rôle jouent les protagonistes investis dans la marque ?

Ce sont avant tout des gens que j’aime et que j’admire professionnellement; il me rendent le monde plus beau, plus grand. Ils m’éclairent, me stimulent car ils sont tous excellents dans leur domaine. Ils font naturellement partie de l’histoire d’une manière ou d’une autre. Ils sont aussi garants du niveau d’excellence auquel j’aspire. Je suis ambitieuse pour CÉCIL.
Et puis seule, les choses ont moins de sens pour moi, j’ai besoin de partager. Être très bien accompagnée, c’est ça une dream team !

Melody : Tes bijoux sont intenses en modernité. Ils sont contemporains et en même temps extrêmement féminins et romantiques. Ils me font penser à des sculptures (miniatures), peux tu nous parler de ton style et de tes inspirations ?

Je suis extrêmement touchée par ces mots, merci. Féminité, modernité et romantisme sont dans l’ADN de CÉCIL, en effet.
Je veux que mes bijoux ne soient jamais à la mode, mais qu’ils soient des compagnons, chargés d’émotions, de vécu et de souvenirs.  C’est la force de l’objet sur le vêtement je trouve. On me dit souvent que mes bijoux ne ressemblent pas aux autres et ça c’est aussi un grand compliment. Être unique, différent, exigeant, aller de l’avant.
Je pense toujours en créant mes bijoux à la place qu’ils occuperont sur le corps, à la sensation qu’ils procurent contre la peau, et dans le cœur.

C’est très intime un bijou précieux, ce n’est pas démonstratif, c’est d’abord pour soi.

comete-geante-vermeidd

Melody : Pour le moment il y a peu de modèles, mais de très jolies déclinaisons. Comment construis-tu tes collections ? Quels sont tes prochaines directions (créatives, collaboratives, évènementielles..)

La série Comète fait partie des fondations. elle se décline cette saison et se déclinera encore. Nos pièces sont faites à Paris, en petites séries, dans un atelier de haute joaillerie, à deux pas de la Place Vendôme.
Cette qualité est primordiale mais elle a un prix. J’aimerais pouvoir développer 2 ou 3 nouvelles lignes mais il faut prendre son temps, être prudent.  Je ne veux pas non plus être tributaire des calendriers, comme dans la mode. Le bijou a une durée de vie plus longue heureusement.

Les alliances sont importantes chez CÉCIL. Les premiers bijoux que j’ai créé sont les alliances de mon mariage.
Nous proposons aussi du sur-mesure, pour des pièces plus exceptionnelles, ou uniques.
CÉCIL aime aussi les hommes. La prochaine ligne sera en partie unisexe.
Une ligne pour enfants est déjà dessinée aussi…
J’adorerais faire de belles collaborations bien sur, j’y pense…

boucle-d-oreille-cometefdfsd

Melody : La comète est un élément clef de ta marque, peux tu nous raconter l’histoire qui se cache derrière cette série ? 
L’etoile est en effet un symbole récurrent dans l’univers des bijoux mais tu as eu l’audace de l’adapter dans un style (volume) unique, presque abstrait et doté d’une folle énergie.

J’ai une grande photo de Comète chez moi que je ne me lasse pas de regarder… Les comètes ont absolument tout pour capter mon attention et stimuler ma créativité.
“L’astre chevelu”, en grec ancien, grande voyageuse de l’espace, feu dans le ciel, cœur de glace, la Comète fait partie des mystères les plus fascinants de l’histoire de l’humanité; de tous temps les hommes ont scruté et suivi les comètes, craint et salué leur passages. Leurs représentations sont toutes sublimes et inspirantes…
Aujourd’hui encore, très étudiées par les scientifiques elles gardent beaucoup de leur mystère et l’eau qui les constituent en partie serait peut-être à l’origine de la vie sur Terre…
Ces bijoux je les voulais puissants et beaux, formellement simples mais novateurs, porteur de vie et d’énergie. J’ai dessiné trois modèles de comètes, variantes autour du même cœur. Elles existent en 4 coloris d’or, et en plusieurs échelles. Elles se répondent, se mélangent, vibrent ensemble.
Pour moi ces comètes sont de véritables petits trésors et elles introduisent merveilleusement CÉCIL

bg8serie-comete-or-3

Melody : Où peut-on trouver tes bijoux ?

Pour mon plus grand bonheur chez Colette à Paris et en ligne.
Et aussi sur notre site et E-shop www.cecil-cfl.com
Bientôt à New York… et ailleurs !

Melody : As-tu quelque chose à ajouter ?

Le plus gros challenge quand on crée une marque de luxe aujourd’hui en pleine crise mondiale et en plein règne des grands groupes, c’est de trouver sa place et d’avoir une voix. Il faut être solide et hyper créatif en terme de business. Je crois que les gens ont envie de vrai luxe, de qualité, de rareté, d’élégance et d’échanges aussi.  Et CÉCIL peut offrir tout cela…

Infos : Website / Instagram / online store
En vente chez Colette, 213 rue Saint-Honoré, 75001 Paris

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s